Accueil > Guide pratique > La réserve d’argent : le coût

La réserve d’argent : le coût

Article publié le Jeudi 01 janvier 1970

Toute personne voulant souscrire à une réserve d’argent doit prêter attention au coût de l’opération. S’il se décide pour un remboursement mensuel, il doit savoir que le taux d’intérêt appliqué sera plus élevé que celui du crédit personnel, qu’il est plus élevé encore quand il se retrouve à découvert et que il est variable ce qui implique une inconstance de la somme à rembourser ainsi que de la durée de remboursement.

Il lui faut aussi s’assurer que la carte reçue pour l’utilisation de la réserve d’argent ne nécessite pas trop de frais quand l’on l’utilise à l’étranger et ne pas oublier de calculer le montante de la cotisation annuelle pour la carte d’avance, pour savoir si cela en vaut vraiment la peine. Il est aussi important de savoir que le surendettement ne concerne pas que certains crédits, mais tous, car une fois que les charges qu’on a soient plus élevées que les ressources dont l’on dispose. A partir de 33%, cette différence donne le qualificatif de ‘’critique’’ au taux d’endettement. Il faut donc faire attention car les risques (fichage au FICP de la Banque de France, commission de surendettement, liquidation des biens) sont nombreux.

Réserve d'argent : Faire le bon choix

Bien qu’il y ait des sites qui font plusieurs propositions ou vous présentent les meilleures offres, pour comparer des offres de réserve d’argent, il faut se baser sur :

•    le coût du crédit : le taux d’intérêt (nominal et TEG) suivant la somme empruntée et l’existence ou non de promotions de type TEG plus faible durant les premiers mois ;
•    les conditions du crédit : le montant maximum empruntable et le montant des mensualités proposé ;
•    la souplesse d l’offre : l’existence ou non d’une carte de crédit associée donnant droit à des privilèges particuliers.

Nos rubriques de réserve d'argent

Inscription gratuite à la newsletter